PageVisit
top of page

Témoignage #1 : Dounia

Dans cette série d’articles, nous partageons vos histoires. Celles de vos familles, de vos grands-mères et arrières-grands-mères tatouées. Elles vous ont parfois parlé de leurs tatouages, parfois très peu. C’est pour cela que nous voulons recueillir ici vos témoignages. Transmettre pour ne pas perdre leur histoire. Faire vivre leur culture pour la rendre intemporelle.


Dounia.

Je me présente, je m'appelle Dounia. Je vis dans le 91 et j'ai grandi avec mes parents dans le 92. Je suis une enfant métissée, de mère française et de père marocain. J’exerce le métier de contrôleuse qualité en aéronautique et spatiale.


Ma grand-mère était tatouée sur plusieurs parties du corps, notamment le visage : le front, le nez, le menton. J’ai longuement essayé de chercher la signification de ses symboles dont elle ne m'a pas beaucoup parlé...



Ma grand-mère est originaire d'une région qui s'appelle Aït Oulichek dans les montagnes du Rif, dans la province de Driouch. Elle est ensuite venue s'installer à Oujda dans le petit village de Koulouch.



Ma grand-mère me faisait beaucoup de henné pour me protéger, pour me soigner, mais aussi pour me sublimer. Je me rappelle des bons souvenirs passés au bord de plages sauvages, mangeant les tajines préparés soigneusement par ma grand-mère, en pleine nature avec presque rien. Nous allions aussi nous enfoncer dans une rivière appelée Zeg-zel en pleine montagne, avec une vue à couper le souffle. Ma grand-mère m'a légué ses secrets et recettes propres à elle et à ma région. Je me rappelle encore quand elle me soignait avec de l'huile d'olive ou encore de la verveine...



Ma grand-mère et moi étions très fusionnelles, paix à son âme... J’ai le projet de me faire tatouer ces fameux tatouages berbère qu'elle a portés toute sa vie en son hommage... Apparemment ses tatouages étaient un moyen de se reconnaître entre villages. Les symboles étaient choisis par le mari et avait le pouvoir de protéger ou d'apporter ce que l'on désirait. C’était aussi pour habiller, comme une sorte de dentelle ou de bijoux. Ma grand-mère parle uniquement Berbère.


Un grand merci à Dounia pour son beau témoignage et pour ses précieuses photos.


Appel à témoignages :

Vous aussi, vous aimeriez partager l'histoire de votre famille ? Votre parole est précieuse : écrivez-nous ici.

Comments


Taszuri Créations, la marque

Découvrez nos créations déco et lifestyle
qui revisitent l'artisanat

ceramique-taszuri-6.jpg
sacs-hindbag-taszuri_4807.jpg
affiches-photos-taszuri-13.jpg
camille-1986.jpg
taszuri la jungle bijoux-138.jpg